Les spécificités d’une chirurgie esthétique des paupières

chirurgie esthétique

Comme bien d’autres parties du corps, les yeux subissent des modifications liées au vieillissement. Au fil des années apparaissent ainsi des poches sous les yeux ou des cernes. Les paupières sont également plus tombantes ce qui a pour effet immédiat de diminuer l’intensité du regard. Fort heureusement, cette situation n’est pas irrémédiable car la chirurgie esthétique peut être d’un grand secours en pareille circonstance. Vous trouverez donc dans le texte ci-dessous des informations concernant un acte chirurgical nommé blépharoplastie.

Qu’est-ce que la blépharoplastie ?

Il s’agit d’un acte de chirurgie esthétique destiné à redonner un regard plus jeune en modifiant l’aspect des paupières. Ces dernières souffrent en effet de l’apparition d’imperfections provoquées par l’âge. Vous n’êtes pas sans savoir que votre peau perd de son tonus et de son élasticité au fil des années. Cela explique donc pourquoi les paupières commencent à tomber. Il est possible de traiter les quatre paupières ou uniquement les parties supérieures ou inférieures en fonction des besoins de chaque patient.

Il faut également savoir que la blépharoplastie n’est pas uniquement utilisée pour atténuer les conséquences du vieillissement. Elle se montre également très utile dans la prise en charge des conséquences de problèmes congénitaux (paupières trop petites ou mal positionnées) ou de maladies comme l’apparition d’une tumeur cancéreuse causée par une exposition prolongée au soleil et affectant les personnes âgées.

Vous aimeriez avoir des précisions supplémentaires au sujet de cette opération ou des autres types d’interventions possibles (traitement des cernes, rajeunissement du visage etc) ? Dans ce cas, cliquez ici ! Vous bénéficierez des conseils d’un chirurgien oculoplastique renommé et pourrez même prendre rendez-vous avec lui facilement en ligne !

Une consultation préalable obligatoire

Comme tout acte chirurgical, la blépharoplastie doit nécessairement être précédée d’au moins un rendez-vous préparatoire. Tout d’abord, le praticien commence par effectuer un examen des yeux. Son objectif consiste à détecter des éventuelles complications ou anomalies qui pourraient empêcher l’intervention ou la rendre plus délicate. C’est notamment le cas de la sécheresse oculaire qui concerne un nombre important de patient. En cas de doute, le chirurgien peut être amené à vous orienter vers un spécialiste pour effectuer un examen ophtalmologique plus précis.

Dans un deuxième temps, un dialogue plus intense s’installera entre le patient et le praticien. Ce dernier va ainsi chercher à connaître les motivations et attentes du premier. Certains patients nécessitent également d’être rassurés. Opérer à proximité des yeux peut-il être risqué ? Pour les rassurer, le praticien va détailler point par point le déroulé de l’opération tout en présentant les mesures de sécurité appliquées. Le sujet de l’anesthésie sera lui aussi abordé. En fonction du type d’intervention et des souhaits des patients, il est ainsi possible de choisir entre une anesthésie locale (accompagnée ou non d’une administration par voie intraveineuse de tranquillisants) et une anesthésie générale. Il faut tout de même bien reconnaître que cette dernière n’est proposée que dans les cas les plus extrêmes (intervention délicate ou patient particulièrement émotif). Enfin, ce rendez-vous préalable sert également à évoquer l’aspect financier. Comme d’autres professionnels de santé, le chirurgien esthétique vous remettra un devis détaillant les actes pratiqués et leurs coûts. Renseignez-vous auprès des services de l’État pour déterminer si vous avez le droit à une prise en charge, même partielle, de cette opération par l’Assurance Maladie.

Comment se déroule l’intervention ?

Après l’observation d’une période de réflexion (au moins deux semaines doivent séparer le rendez-vous préparatoire de l’intervention selon la législation en vigueur), vous voici enfin prêt pour le grand jour ! Pour le traitement des paupières supérieures, l’opération dure moins d’une heure et nécessite une anesthésie locale. Le chirurgien va réaliser une incision au niveau du pli naturel formé au creux de la paupière. Un tel choix assure une totale discrétion. Grâce à elle, le praticien retire les différents excédents (peau ou graisse) responsables de l’affaissement de la paupière.

Dans le cas d’une blépharoplastie inférieure, deux méthodes sont possibles. La première consiste à passer par l’intérieur de la paupière pour masquer totalement l’incision. Cette technique s’adresse en priorité aux cas ne présentant pas un relâchement cutané trop important. La seconde méthode se déroule par voie cutanée. Le praticien va alors inciser à partir du dessous du cil jusqu’au bord extérieur de l’œil au niveau de la « patte d’oie ». Dans de telles circonstances, il est possible de recourir à l’anesthésie générale et de se faire hospitaliser durant 24 ou 48 heures. L’opération sera terminée dès lors que les fils auront été retirés cinq jours après.

Quelles en sont les suites ?

Dans la très large majorité des cas, il s’agit d’une intervention peu douloureuse pour les patients. On note tout de même l’apparition de certaines conséquences à l’image des œdème et des ecchymoses. Dans une moindre mesure, des complications plus gênantes peuvent aussi se produire comme des larmoiements, une sensibilité à la lumière, une sécheresse oculaire voire une conjonctivite. Certains praticiens recommandent donc fortement le port de lunettes de soleil dans les trois mois qui suivent l’intervention. Dans la très large majorité des cas, ces complications légères disparaissent d’elles-mêmes en moins d’une semaine.

Si jamais vous ressentiez une douleur, une gêne au niveau de la vision ou que ces symptômes venaient à durer dans le temps, prenez contact avec le chirurgien qui a réalisé votre opération. Vous et votre entourage apprécierez le résultat définitif après un mois ou deux. Il faut en effet laisser le temps nécessaire aux cicatrices de disparaître et à vos tissus pour qu’ils se retentent. Selon les chirurgies, l’effet de l’intervention durera entre sept et dix années. Attention, vous ne pourrez atteindre une telle durée qu’à condition de limiter votre temps d’exposition au soleil (les lunettes solaires sont indispensables !) et de ne pas consommer de tabac.

La chirurgie maxillaire : comment obtenir des fossettes grâce au lifting
Botox ou acide hyaluronique dans les lèvres ? Les différences de ces deux techniques d’injections