Réduction mammaire : trouver un chirurgien spécialisé à Lyon

Réduction mammaire

C’est devenu un luxe recherché par tous, VIP et non VIP. L’augmentation mammaire est une demande de plus en plus populaire chez les femmes, ce qui place la mastoplastie au deuxième rang des interventions de chirurgie esthétique, devant la seule liposuccion. Mais si la plupart des demandes sont liées à l’envie de voir le décolleté s’épanouir, il y a certaines femmes qui se retrouvent à adresser une autre demande au spécialiste : celle de réduire leur poitrine. De cette façon, lorsque cela est nécessaire, on peut rétablir une taille plus adaptée au physique du patient avec un geste chirurgical. L’opération peut avoir des effets directs sur la posture et sur le bien-être de la colonne vertébrale. Le cou, les épaules et le dos bénéficient de la réduction de la charge, et le risque d’infections cutanées dans le sillon sous-mammaire et d’irritations dues à la sueur et au frottement des tissus est également réduit.

Réduction mammaire : les bienfaits sur l’estime de soi

De nombreuses femmes se sentent mal à l’aise lorsqu’elles portent certains vêtements, comme des débardeurs ou des robes décolletées, parce que les gros seins ont tendance à attirer l’attention. C’est une autre raison pour laquelle de nombreuses femmes se sentent renaître après l’opération. Elles peuvent porter les vêtements qu’elles souhaitent sans avoir honte ni sentir toute l’attention. En outre, ils peuvent pratiquer des activités sportives plus facilement. En général, leur estime de soi s’améliore et par conséquent leur vie sociale. Afin de prévenir l’apparition et l’aggravation des problèmes psychophysiques, il faut éliminer le défaut à un stade précoce. En d’autres termes, une fois que le développement pubertaire est terminé. En effet, « une chirurgie corrective effectuée alors que l’on n’est plus jeune, même si elle améliore la mauvaise posture, ne parviendra jamais à modifier les courbes pathologiques de la colonne vertébrale qui se sont créées au fil des ans ». La chirurgie de réduction mammaire ou mammaplastie de réduction vise non seulement à réduire le volume, mais aussi à remodeler les seins, qui apparaissent souvent déformés et asymétriques. L’objectif est d’obtenir une forme optimale et la meilleure symétrie possible. Rendez-vous sur le site docteurnicolasgounot.com si vous êtes à la recherche d’un chirurgien spécialisé en esthétiques mammaires à Lyon.

Réduction mammaire : que faire avant l’opération ?

La préparation de l’opération passe par des examens cliniques de routine. Dans les deux semaines précédant l’opération, vous devez éviter de fumer et ne pas prendre d’aspirine ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui augmentent le risque de saignement. Un dépistage préopératoire par échographie ou mammographie est indispensable. L’opération se déroule sous anesthésie générale, avec généralement une hospitalisation d’une journée. L’excès de peau et de tissus mammaires est retiré, ce qui permet de déplacer l’aréole plus haut et de remodeler les tissus restants pour obtenir une forme plus petite, plus projeté et plus haute. L’intervention est généralement indolore. En fonction de l’ampleur, la sortie peut avoir lieu le jour même de l’opération ou, au plus tard, le jour suivant.

L’allaitement, même après le bistouri

Il y a des techniques chirurgicales très sophistiquées qui permettent de retirer le tissu en grande quantité tout en laissant intacte la structure de la glande qui reste. Après l’opération de réduction, le parenchyme glandulaire reste fonctionnel et la jeune fille peut allaiter. Quant aux cicatrices, l’opération ne fait pas de miracles. Les signes restent visibles : une cicatrice circulaire autour de l’aréole, une cicatrice verticale et très souvent une cicatrice au niveau du pli mammaire. Il s’agit de résidus qui deviennent moins évidents avec le temps, mais qui ne disparaîtront jamais complètement. L’opération ne peut être pratiquée dans un établissement public en accord avec le Service national de santé qu’en cas d’hypertrophie mammaire grave. La mammoplastie de réduction ne peut pas être réalisée en accord avec le service national de la santé si le but est purement esthétique.

 

Perdre du poids avec le ballon gastrique
Chirurgie esthétique à Grenoble : quelle clinique choisir ?