Rhinoplastie suite à un accident ? Quelles sont les modalités de prise en charge pour la chirurgie du nez

La rhinoplastie est une opération chirurgicale pouvant être pratiquée dans le cadre d’une chirurgie réparatrice ou esthétique. La première option est généralement réalisée pour restaurer l’intégrité du visage suite à un accident ayant défiguré le patient, ou dans le cas d’une malformation de naissance impactant significativement les fonctions opérationnelles du nez. Certains cas de rhinoplastie ne sont désormais pas pris en charge par la Sécurité sociale et ceux demeurant éligibles sont soumis à des conditions de remboursement.

Remboursement de la rhinoplastie, comment en bénéficier ?

La prise en charge d’une rhinoplastie par l’Assurance maladie n’est envisageable que si l’intervention ne relève pas uniquement de raisons esthétiques. En effet, il est indispensable de différencier une chirurgie esthétique et une chirurgie réparatrice avant tenter une prise en charge de l’intervention. La rhinoplastie fonctionnelle est la seule intervention éligible à la prise en charge et implique des remboursements variables selon le type d’opération (greffe, rhinoplastie, septoplastie, rhinoseptoplastie, etc.).

Le tarif pour refaire le nez implique notamment un montant relativement important et les chirurgies reconstructrices peuvent également nécessiter un séjour hospitalier. Dans le cas d’une rhinoplastie reconstructrice, le séjour devra être anticipé dans la mesure où le patient souhaite être pris en charge vis-à-vis des frais hospitaliers journaliers.

Rhinoplastie fonctionnelle, les conditions imposées par la Sécurité sociale

Une personne souhaitant bénéficier d’un remboursement du prix d’une rhinoplastie par la Sécurité sociale devra d’abord décrocher un accord du service médical et du régime obligatoire. Le demandeur devra ensuite établir un devis avec le chirurgien et soumettre une demande d’entente avec le médecin-conseil de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). En pratique, une absence de réponse du celui-ci après 15 jours correspond à un accord. Un rendez-vous avec un médecin de la Sécurité sociale est enfin indispensable pour une prise en charge de l’intervention au sein d’un établissement conventionné.

Toutefois, la prise en charge ne tient pas compte des dépassements d’honoraires, qui restent consacrés à la mutuelle. Cette dernière se révèle d’ailleurs incontournable afin de réduire le montant des restes à charge n’étant pas couvert par l’Assurance maladie.

Prise en charge d’une rhinoplastie avec la mutuelle

Dès lors que la Sécurité sociale a validé la prise en charge de la rhinoplastie en certifiant que l’intervention n’est pas d’ordre esthétique, les mutuelles s’engageront alors à rembourser les dépassements d’honoraires, l’hospitalisation et les médicaments associés non couverts par l’Assurance maladie du régime obligatoire.

Le remboursement de la chirurgie reconstructrice ou réparatrice dépend en revanche des garanties incluses dans le contrat du patient. En optant pour une mutuelle offrant une prise en charge étendue, il devient possible d’obtenir un suivi psychologique postopératoire et une protection juridique accompagnée d’un remboursement du tarif d’hospitalisation en cas d’échec de l’opération. Les caractéristiques des différentes mutuelles présentes sur le marché devront ainsi être comparées avant de saisir la procédure de rhinoplastie avec le médecin, en vue de dénicher un contrat disposant de forfaits intéressants ou d’un taux de remboursement élevé.

La chirurgie maxillaire : comment obtenir des fossettes grâce au lifting
Botox ou acide hyaluronique dans les lèvres ? Les différences de ces deux techniques d’injections